Couperin: Complete Published Trios for Two Harpsichords

Couperin: Complete Published Trios for Two Harpsichords
Composer François Couperin
Artist Gian Luca Rovelli, Marco Gaggini
Format 2 CD
Cat. number 95752
EAN code 5028421957524
Release November 2019

Buy online

  • Buy at Amazon

Download & streams

  • Download at Spotify

Other buying options

About this release

François Couperin (1689–1755) ‘Couperin le Grand’ was a master of the Baroque era, and this release offers us a fresh recording his chef-d’oeuvres: the harpsichord trios. Couperin was born into a musical family. He followed in his father’s footsteps as organist at the Saint-Gervais Church in Paris, and before long his musical talent led him to the court of King Louis XIV. His appointment as court musician introduced him to a network of composers, with whom he regularly corresponded and shared ideas. Johann Sebastian Bach, for example, greatly admired his volumes of harpsichord music.

L’Apothéose de Lully and L’Apothéose de Corelli open this set and are among the earliest examples of programme music. The former is dedicated to Jean-Baptiste Lully (1632–1687) who had defined the sound of French Baroque music, while L’Apothéose de Corelli pays homage to the Italianvirtuoso, Antonio Corelli (1653–1713). The pieces depict the esteemed composers reaching the summit of Mount Parnassus. Then, guided by the God Apollo, they merge the French and Italian styles. Relations between Italy and France had soured following the Spanish War of Succession and the scramble to claim new territory, but Couperin’s piece favours integration over individualism, as each composer’s style compliments the other, raising the music to divine greatness. Les Nations follows in this vein, as it draws influence from both styles, featuring Corelli-inspired forms with alternating slow and quick tempos as opposed to the French-style suites of dances. It was dedicated to France, Spain, the German Empire and to Piedmont, part of the newly reformed Kingdom of Sardinia. In the wider context, Couperin’s music is tinged with political ideology as he paints a picture of harmony flourishing from European unity. Couperin’s pioneering music has inspired composers for generations; a century after his death, Johannes Brahms was programming Couperin’s keyboard works on his concerts, and Maurice Ravel paid homage to the composer in Le tombeau de Couperin (Couperin’s Memorial).

Gian Luca Rovelli and Marco Gaggini have performed at festivals internationally as solo artists as well as ensemble members, and they are specialists in historically informed performances. This release provides an intriguing insight into 18th-century musical traditions and one composer’s vision of the heights of perfection we can reach when we work together.

In the foreword to his “L’Apothéose de Lully” the great French Baroque composer François Couperin wrote: “This Trio, just like the L´Apothéose de Corelli, and in fact all my trios, may be executed on two harpsichords, as well as on any other instruments. I play them with my family and my students, with a very happy success”.
This preface prompted Italian harpsichordist Marco Gaggini and Gian Luca Rovelli to record all the Couperin trios for two harpsichords: L’Apothéose de Lulli and Corelli, as well as Les Nations. The result sounds wonderfully idiomatic, rich and in typically French style.
The harpsichords used are copies of a Hemsch 1736 (by Augusto Bonza) and a Taskin 1768 (by Tony Chinnery).
The booklet is in English and Italian.

Track list

Disk 1

  1. François Couperin: L’Apothéose de Lully: I. Lully aux Champs Élysées, concertant avec les ombres lyriques. Gravement
  2. François Couperin: L’Apothéose de Lully: II. Air pour les mêmes. Gracieusement
  3. François Couperin: L’Apothéose de Lully: III. Vol de Mercure aux Champs Élysées pour avertir qu’Apollon y va descender. Très vite
  4. François Couperin: L’Apothéose de Lully: IV. Descente d’Apollon qui vient offrir son violon à Lully et sa place au parnasse. Noblement
  5. François Couperin: L’Apothéose de Lully: V. Rumeur souterraine causée par les auteurs contemporains de Lully. Vite
  6. François Couperin: L’Apothéose de Lully: VI. Plaintes des mêmes pour de flûtes ou des violons très adoucis. Dolemment
  7. François Couperin: L’Apothéose de Lully: VII. Enlèvement de Lully au parnasse. Très légèrement
  8. François Couperin: L’Apothéose de Lully: VIII. Accueil entre doux et hagard fait à Lully par Corelli et par les muses italiennes. Largo
  9. François Couperin: L’Apothéose de Lully: IX. Remerciement de Lully à Apollon. Gracieusement
  10. François Couperin: L’Apothéose de Lully: X. Essai en forme d’ouverture. Lully et les muses françaises, Corelli et les muses italiennes. Élégamment sans lenteur – Légèrement – Doux et modérément
  11. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XI. Lully jouant le sujet, et Corelli l’accompagnant. Air léger
  12. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XII. Corelli jouant le sujet à son tour, que Lully accompagne. Second air
  13. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XIII. Sonade en trio. Gravement
  14. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XIV. Saillie. Vivement
  15. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XIV. Saillie. Rondement
  16. François Couperin: L’Apothéose de Lully: XIV. Saillie. Vivement
  17. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: I. Corelli au pied du parnasse prie les muses de le recevoir parmi ells. Gravement
  18. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: II. Corelli charmé de la bonne réception qu’on lui fait au parnasse, en marque sa joie. Il continue avec ceux qui l’accompagnent. Gaiement
  19. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: III. Corelli buvant à la source d’hippocrène. Sa troupe continue. Modérément
  20. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: IV. Enthousiasme de Corelli causé par les eaux d’hippocrène. Vivement
  21. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: V. Corelli après son enthousiasme, s’endort et sa troupe joue le sommeil suivant. Très doux
  22. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: VI. Les muses réveillent Corelli et le placent auprès d’apollon. Vivement
  23. François Couperin: Le parnasse ou L’apothéose de Corelli: VII. Remerciement de Corelli. Gaiement
  24. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: I. Sonade. Gravement, et mesuré – Vivement – Doux et affectueusement
  25. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: II. Allemande. Gracieusement
  26. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: III. Première courante. Noblement
  27. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: IV. Seconde courante. Un peu plus vivement
  28. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: V. Sarabande. Gravement
  29. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: VI. Gigue lourée. Modérément
  30. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: VII. Gavotte. Tendrement, sans lenteur
  31. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: VIII. Rondeau. Affectueusement
  32. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: IX. Bourrée et double de la bourrée précédente. Gaiement
  33. François Couperin: Les nations, second ordre L’Espagnole: X. Passacaille. Noblement et marqué – Vivement et fort

Disk 2

  1. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: I. Sonade. Gravement – Rondement – Gaiement – Gravement – Vivement
  2. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: II. Allemande. Sans lenteur
  3. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: III. Première courante. Noblement
  4. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: IV. Seconde courante. Un peu plus vite
  5. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: V. Sarabande. Gravement
  6. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: VI. Gigue. Gaiement
  7. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: VII. Chaconne ou passacaille. Modérément – Vif et marqué
  8. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: VIII. Gavotte
  9. François Couperin: Les nations, premier ordre La Française: IX. Menuet
  10. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: I. Sonade. Gravement – Vivement et marqué – Gravement et marqué –Rondeau légèrement – Rondement – Vivement
  11. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: II. Allemande. Sans lenteur
  12. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: III. Première courante
  13. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: IV. Seconde courante. Plus marqué
  14. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: V. Sarabande. Tendrement
  15. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: VI. Bourrée. Gaiement
  16. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: VII. Gigue. D’une légèreté modérée
  17. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: VIII. Rondeau. Gaiement
  18. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: IX. Chaconne. – Gaiement
  19. François Couperin: Les nations, troisième ordre l’impériale: X. Menuet
  20. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: I. Sonade. Gravement et rondement – Vivement – Gravement –Vivement et marqué – Air gracieusement – Second Air –Gravement et marqué – Légèrement
  21. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: II. Allemande. Noblement et sans lenteur
  22. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: III. Première courante
  23. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: IV. Seconde courante. Un peu plus gaiement
  24. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: V. Sarabande. Tendrement
  25. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: VI. Rondeau. Gaiement
  26. François Couperin: Les nations, quatrième ordre la piémontaise: VII. Gigue. Affectueusement, quoique légèrement